Logo

"Le Rouge et le Noir", notre avis sur la comédie musicale événement !


Le dimanche 6 novembre 2016 à 17:23
Publié par Jérémy DEMANGE



Actuellement à l'affiche du Palace à Paris, Le Rouge et Le Noir est une adaptation du célèbre roman de Stendhal, qui est transformé ici en véritable comédie musicale avec de la musique essentiellement pop-rock. Nous avons pu assister la semaine dernière à l'une des représentations du spectacle et nous allons tout vous dire, y compris notre avis !

Produit par Albert Cohen, connu notamment pour ces grands succès comme Les Dix Commandements ou encore Le Roi Soleil, il se lance désormais seul à la production avec ce spectacle Le Rouge et Le Noir. Entouré de Vincent Baguian et de Zazie à l'écriture des chansons et de Sorel et William Rousseau à la composition, autant dire d'emblée que les musiques sont de très haute qualité ! Le style pop-rock est bien choisi, cela correspond parfaitement à l'ambiance du spectacle ainsi qu'à l'histoire du fameux roman de Stendhal.

A l'affiche du spectacle nous retrouvons bien sûr Côme, auteur, compositeur, interprète et finaliste de The Voice en 2015, qui endosse ici le rôle de Julien Sorel; Yoann Launay dans la peau de Géronimo; Haylen qui joue le rôle de Louise de Rênal; Julie Fournier qui est Mathilde de la Mole; Cynthia Tolleron qui est Elisa, la femme de chambre de Louise; Patrice Maktav qui est Monsieur Valenod; Elsa Pérusin qui est Madame Valenod; Michel Lerousseau qui est le marquis de la Mole; et enfin Philippe Escande qui est Monsieur de Rênal.

Le Rouge et Le Noir, c'est l'histoire de Julien Sorel qui a 18 ans, un jeune homme particulièrement brillant mais persécuté par un père charpentier et brutal, Julien rêve d’échapper à sa condition et se destine à une carrière ecclésiastique. Il est engagé comme précepteur chez M. de Rênal, aristocrate et maire de la petite ville de Verrières. Par défi de classe, le jeune homme séduit Louise, la femme du maire. Ils vivent alors une passion secrète. Lorsque leur idylle est découverte, Julien n’a d’autre choix que de s’exiler pour Paris où l’attend un emploi de secrétaire particulier auprès du Marquis de la Môle. Par son intelligence et sa vivacité d’esprit, Julien gagne rapidement l’estime et du Marquis. Mais il séduit également sa fille, Mathilde. Cette dernière, enceinte de Julien, réussit à convaincre son père de consentir à leur mariage, malgré leur différence de rang et de fortune.

Autant dire de suite, niveau interprétation, il y a un très bon niveau. Sur l'histoire, tout est cohérent, et cela reflète fidèlement l'œuvre originale de Stendhal. La salle ancienne du Palace nous met aussi dans l'ambiance de l'histoire. Notre titre préféré, c'est bien sûr l'excellent titre "Les maudits mots d'amour", mais aussi le titre accrocheur "Quel ennui" interprété par Julie Fournier. En ce qui concerne notre personnage préféré, on peut saluer le vrai talent de Yoann Launay (Géronimo), qui se donne à 300% sur chaque titre qu'il interprète (jusqu'à en devenir rouge !).  Il est même acclamé par le public à la fin. Chapeau l'artiste ! Un petit mot également sur la belle performance de l'orchestre en live, ça rajoute encore un peu plus de fraîcheurs aux titres et on en prends plein les oreilles !

A noter que lors du spectacle, les photos sont autorisées (sans flash), mais pour nous spectateur, ça peut vite devenir un point négatif, surtout si la personne assise devant nous lève en hauteur son appareil. Cela nous gêne légèrement pour bien voir tout ce qui se passe du côté de la scène.








L'actualité, en live, c'est sur Twitter !




Notre sélection musicale de la semaine





Donne-nous ton avis, ça nous intéresse !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire